Burkina Faso/France : Une volonté du peuple respectée par les autorités burkinabè de la transition

Diplomatie

Refuser un nouvel ambassadeur français, c’est agir selon la volonté des hommes intègres qui ne veulent plus de la France sur leur territoire jusqu’à ce que les relations actuelles des deux pays ne changent de nature. C’est aussi simple à comprendre.

Les relations entre Paris et Ouagadougou ne sont plus au beau fixe depuis le coup d’état en 2022. La France est accusée de fraudeur dans les accords, de paternaliste qui exploite le pays pour ses intérêts. Les Soldats français ont été priés de quitter le Burkina, l’ancien ambassadeur de France, Luc Hallade a été rappelé par Paris en fin 2022 sur demande des autorités de transition et de leurs populations.

La France a même suspendu son soutien financier au Burkina. Sans oublier la suspension de délivrance de visa au Faso. Alors, que diable va faire un nouveau diplomate Français au Burkina, si ce n’est pour favoriser une déstabilisation du pouvoir en place ? Le Régime militaire au Burkina Faso se veut très prudent et protecteur de son territoire, au moment où il soupçonne la présence des mercenaires qui envisagent s’en prendre au pays avec l’aide de certaines représentations diplomatiques européennes.

N’oublions aussi pas que, la France dit avoir réduit le personnel de son ambassade à Ouagadougou, en raisons de l’insécurité qui prévaut dans le pays. Le nouveau diplomate français lui ne cour-t-il pas de dangers dans ce cas ? pourquoi donc chercher à exposer ses compatriotes au danger et s’incruster dans un pays où tu n’es pas la bienvenue ? c’est bien sûr pour ses intérêts que paris s’accroche malgré tout. La vigilance et la prudence doivent être de mise chez les révolutionnaires face à la ruse de l’ancienne puissance coloniale.

Aminata Amadou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *